La maladie parodontale

Les pathologies touchant la gencive, les racines et l’os autour des racines des dents sont appelées maladies parodontales. Les causes de la maladie parodontale sont nombreuses, mais la principale cause est la présence de plaque dentaire et de tartre.

Les différents stades de la maladie parodontale

Chez un patient ayant une hygiène bucco-dentaire correcte et en l’absence de facteur de risques tels que que le tabac par exemple, la gencive est saine. Elle a une couleur rose et ne saigne pas au brossage :

Schéma de molaire
Gencive saine (cliquer sur l’image pour agrandir)

Si l’hygiène bucco-dentaire est insuffisante, la présence de plaque dentaire et de tartre provoquent une inflammation de la gencive : la gingivite. La gencive est rouge et gonflée. Elle saigne au brossage :

Dent avec gingivite et tartre
Stade 1 : la gingivite

Si l’inflammation persiste, l’os soutenant les racines est progressivement détruit. Des poches parodontales apparaissent. Ces poches constituent un milieu favorable au developpement des bactéries. C’est à ce stade que des abcés peuvent survenir (abcés parodontaux). On observe généralement un « déchaussement » des dents. Cette inflammation des tissus de soutien de la dent (que l’on appelle le parodonte) est appelée parodontite :

Dent avec parodontite et poche parodontale
Stade 2 : la parodontite

Si rien n’est fait, l’inflammation détruit totalement l’os entourant la dent.  Le « déchaussement » augmente, la dent devient très mobile. Sans traitement, cette mobilité conduit à la perte de la dent. Sur les molaires, on observe une atteinte de l’os entre les racines appelée « atteinte de la furcation » :

Stade 3 : parodontite avancée

Diagnostic des maladies parodontales

Le diagnostic de ces maladies parodontales demande un examen spécifique. Au cours de cet examen, votre dentiste réalisera notamment un bilan radiographique ainsi qu’une mesure de la perte osseuse autour des dents.

Traitement des gingivites et des parodontites

Le traitement de ces maladies parodontales repose sur une hygiène bucco-dentaire spécifique. Les traitements de base  sont le détartrage et le surfaçage (une intervention sous anesthésie locale consistant à nettoyer et assainir la surface des racines atteintes par la maladie parodontale). Pour les formes plus sévères, on peut associer un traitement chirurgical

Illustrations : Dr Alexandre Martinet. Reproduction interdite.

Retour haut de page